AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier



La guerre arrive, avec toute sa gloire... et toutes ses horreurs.



[Chapitre 1] Alea Jacta est.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Alox Walker
Membre Actif
- Terrien -
Membre Actif  - Terrien -

Age : 95
Messages : 374
Date d'inscription : 10/03/2011

Infos supplémentaires
Race préféré: Terran
Niveau dans StarCraft:
Niveau de RP :
10/10  (10/10)
MessageSujet: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Mer 6 Juil - 13:24

Char.
Périphéries.
05h22min.

- ... Me voici donc aux portes de l'Enfer !


Se dit Alox. En effet, la surface flamboyante et désolée de Char était bien en vue. Ses océans de lave, ses terres noires et stériles ainsi que son atmosphère sur-irradié.

Comment une forme de vie pouvait-elle survivre en ces lieux si hostiles et inhospitaliers ?! Walker se le demandait ... Mais en même temps, il fallait reconnaître que les Zergs n'étaient pas réellement une forme de vie au sens propre mais plus un sale amas de parasites coriaces.

Alox avait passé tout le voyage à cauchemarder. Le même rêve, toujours plus intense, toujours plus détaillé, toujours plus précis. Au fur à mesure qu'il se rapprochait de Char, ses visions devenaient plus nettes et plus révélatrices. À tel point qu'il connaissait désormais l'endroit précis où se trouvait Augustus.

Walker était fatigué ... Du fait de ses cauchemars, il n'avait presque pas dormis. Cela dit, il tenait tout de même debout et l'adrénaline que son corps secrétait lentement lui permettait de rester éveillé.

Alox observa la planète, les radars indiquaient une forte présence Zerg dans les alentours ... S'il voulait pénétrer l'atmosphère de Char, il lui faudrait passer inaperçu. Le camouflage serait un excellent atout mais à lui seul, il ne serait pas suffisant.

Que faire ? Il était pour le moment bien éloigné de Char néanmoins, cette dernière restait en vue. Cependant, les Zergs l'avaient certainement remarqués ... Dans ce cas, pourquoi ne l'attaquaient-ils pas ? Peut-être ne devaient-ils pas quitter le périmètre.

Il observa le champs d’astéroïdes qui formaient ceinture autour de la planète ... S'il arrivait à se poser dessus et se servir de sa navette comme d'un propulseur, il pourrait franchir la barrière Zerg sans éveiller le moindre soupçons.

Il activa le camouflage et mit les gaz vers l’astéroïde qui lui semblait le plus approprié pour une telle manœuvre. Petit et peu régulier pour avoir une bonne accroche.

Il eu bien du mal à s’infiltrer dans le champs et encore plus à se poser sur l’astéroïde choisit. Une fois l'accroche bien encrée, il baissa la puissance des réacteurs pour ne pas avoir créer un mouvement trop flagrant mais il laissa cependant une puissance suffisante pour déclencher une attraction naturelle.

Il imita une percutions avec un autre astéroïde, provoquant ainsi l’éjection du sien de la ceinture et laissa par la suite, la force de gravité opérer.

Le bloc de roches prit progressivement de la vitesse, à mesure qu'il se rapprochait de la planète. La navette était camouflée, elle passerai inaperçue. Le bloc de roche traversa ainsi la barrière Zerg à grande vitesse et quand ce dernier s'enfonça suffisamment dans l'atmosphère, Alox brisa l'accroche et éjecta sa navette de l'astéroïde.

Désormais infiltré sur Char, il entra des coordonnées précises dans l'ordinateur de bord et fila vers le " point de rendez-vous ".

Char.
Point de rendez-vous.
07h01min.


L'endroit était désertique. Pas un seul Zerg en vue, cependant, ces sales bestioles savaient parfaitement bien se cacher. Lave en fusion et refroidie se côtoyaient dans ce paysage contrasté par la mort et la stérilité.

Alox atterrit et une fois au sol, coupa les moteurs sans pour autant désactiver le camouflage. Une question particulier le tourmentait. Comment sortir à la surface sans mourir presque instantanément des fortes radiations ? La navette Protoss semblait être équipée d'une barrière contre cela mais l'armure d'Alox en était dépourvue ...

Et n'ayant pas non plus de générateurs d'écran personnel ... La tâche s'avérait être difficile. Cependant, il se souvint qu'Augustus était bien vivant lui ... Malgré les radiations ... Ce qui signifierai que l'intérieur des complexes Zergs serait vierge de toute ondes mortelles ...

Se présentait devant lui une grande et imposante structure ressemblant plus à une antre ... Peut-être parviendrait-il à la pénétrer directement à le chasseur ... Après tout, il était assez petit pour pouvoir la pénétrer.

Il ralluma les réacteurs une fois de plus et s'approcha de l'antre. Aucuns Zergs ne vint lui faire barrage ... Étrange. À ce point là ne l'avaient-ils pas remarqués ?

La manœuvre fut délicate et fatigante mais elle paya finalement. Il pénétra l'antre en profondeur suffisante. Ses scanners n'indiquaient plus la moindre trace de radiations ... Si ce n'étaient quelques petites traces qui ne lui seraient pas dangereuses.

Alox s'arma, il prit bien son fusil mais aussi une M60 qu'il avait spécialement ramené pour l'accasion ... Il était certain qu'il rencontrerait beaucoup de Zerg dans ce palais maudit ...

Une fois bien équipé, il descendit ... Il observa rapidement les lieux. L'air était brûlante et l'oxygène en faible quantité ... La respiration était difficile, cela lui rappelait un peu les exercices militaire qu'on lui faisait faire en haute altitude, sur Terre. Mais au moins sur Terre, il faisait frais, beau et il n'y avait pas le moindre Zerg ...

La ruche était sombre, il accrocha une lampe sur sa M60 et s'enfonça désormais dans les profondeurs de cette antre. L’avancée se faisait longue et fastidieuse, néanmoins, le désir de secourir son seul ami encore en vie lui donnait la force nécessaire pour y parvenir.

Quelques longs moments d'avancée solitaire et silencieuse s'écoulèrent ... Cela dit, il commençait à entendre des rugissements de plus en plus fréquents et forts. Néanmoins ... Ils ne venaient pas de l'avant mais d'en dessous de lui ... Des Zergs se cachaient probablement sous Terre et bien qu'il avançait à pas rompus, le bruit qu'il produisait ne pouvait en aucuns cas paraître comme naturel en ces lieux.

Il avançait tout en se préparant à rencontrer des Zergs mais les rugissements cessèrent d'un seul coup. Alox s'arrêta ... Que se passait-il encore ?!

Bizarrement, sa vraie peur ne venait pas du fait d'avoir à rencontrer un Hydralisk ou même un Ultralisk, mais plus d'avoir à la rencontrer en personne ... Une fois de plus.

Il entendit un petit craquèlement derrière lui. Il se retourna instinctivement et pointa sa lampe torche sur la pénombre qui couvrait ses arrières ... Il vit des Zergs émerger ... Ils étaient diverses et nombreux.

- Et merde !

Dit Alox en ouvrant le feu. Sa M60 était munit de très gros calibre, renforcés au téflon et à l'Acier et par dessus tout, le chargeur avait une grande contenance.

Il resta d'abord un moment sur place, à éliminer le plus de Zerg possible puis voyant qu'ils se rapprochaient, il recula, rapidement tout en continuant de les éliminer.

Mais ... Voyant que cela n'était toujours pas suffisant et que leur nombre ne cessait d'augmenter, Walker prit tout simplement la fuite et cela, avec la plus grande vitesse qu'il pouvait atteindre.

Il piqua un puissant et long sprint jusqu'à ce se présente devant lui une sorte d'ouverture organique semblable à une valve. Il tira dessus et cette dernière, stimulée, s'ouvrit. Les Zergs le talonnaient dangereusement. L'un d'eux tenta de l'attaquer par le dos mais Walker fit un saut en avant, il traversa la valve qui se referma aussitôt, échappant d'un part au Zerg et ce de justesse mais aussi, empêchant ces derniers de l'atteindre de nouveau.

Walker se releva ... Son coeur le brûlait. Il venait de consommer beaucoup d'oxygène et dans ces conditions, ce court sprint était aussi harassant qu'une longue et douloureuse course à pied. Il reprit son souffle, tout en récupérant, observa la pièce.

Il venait d'arriver dans une large et immense place, noire. Il n'y avait pas la moindre trace de Zerg cependant ... Walker n'était pas seul et il n'allait pas tarder à s'en rendre compte ...
Revenir en haut Aller en bas
http://vindictus.forumactif.org/

Alox Walker
Membre Actif
- Terrien -
Membre Actif  - Terrien -

Age : 95
Messages : 374
Date d'inscription : 10/03/2011

Infos supplémentaires
Race préféré: Terran
Niveau dans StarCraft:
Niveau de RP :
10/10  (10/10)
MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Mer 6 Juil - 17:28

Char.
Structure de type inconnu.
07h57min.

- Où suis-je encore tombé ?! Bordel de merde !


L'endroit était dépourvu de lumière ! Pas la moindre parcelle, rien, on ne pouvait même pas voir sa propre main si on la plaçait devant son visage. Walker pointa sa torche vers l'horizon mais le faisceau lumineux blanc que cette dernière projetait ne l'aida pas.

Il n'éclaira en rien la pièce car la pénombre était là aussi trop épaisse. De plus, la porté du faisceau était trop courte et Walker n'arrivait plus à se repérer.

Il resta donc sur place et ne bougea pas. Il fit un tour complet sur lui-même, éclairant l'horizon à 360° mais rien à faire, il ne distingua rien.

Cela dit, il entendit un bruit de pas ... Lourd et étouffé qui semblait se rapprocher. Il tenta de s'orienter dans sa direction en se concentra sur le faible bruit. Cependant, il semblait venir de partout à la fois, il y avait de l'écho ici et se repérer par l'audition s'avère donc impossible.

Bizarrement, son radar n'indiquait rien ... Walker tourna sur lui-même lentement et en continu, observant attentivement ses alentours. Mais rien ne se présenta à lui ... D'ailleurs, les bruits avaient cessés.

Alox s'immobilisa. Il attendit et rien ne se passa. Il baissa son arme.

- Des fois je me fais des idées moi ...

Il pivota naturellement à 180° et là ... Sa torche éclaira le visage, enfin, le reste d'un visage Humain. Alox cria, fit un bond en arrière et tomba sur les fesses.

L’aberration tenta de le frapper avec ces énormes bras. Walker appuya sur la gâchette mais un petit clic retentit et rien d'autre. Le chargeur était vide.

Il roula instinctivement sur le coté, esquivant de peu la puissante frappe de ce monstre. Il se releva et tenta de lui affliger un coup de crosse mais la force du mutant était totalement démesurée. Il attrapa l'arme en plein vol et bien que massif, il comprima la crosse de cette dernière. Elle était désormais semblable à une canette compressée.

Alox lui mit un puissant coup de pied latéral qui fit reculer l'aberration de quelques pas. Il sortit son Desert Eagle et, bien que désormais dépourvu de lumière et donc totalement aveugle, vida son chargeur dans la tête du mutant.

Il entendit une sorte de rugissement ... Puis une imposante main lui attrapa soudainement le cou. Cette chose le compressa si violemment qu'Alox en eu la respiration tout bonnement coupée. Beaucoup de sang lui remonta brusquement dans la tête ebrûmant quelque peu ses idées. La créature le souleva, il ne sentait désormais plus le sol sous ses pieds.

Walker savait que la situation était très critique et il ne perdit plus une seconde. Après quelques vains coups de crosse dans la figure du monstre, Alox attrapa son Taurus et lui logea une balle HE dans pleine gueule.

La tête du mutant explosa tout bonnement et Walker retomba au sol. Il reprit son souffle difficilement. Apercevant le faisceau de sa torche au sol, il partit la récupérer. Il se servit de cette blanche lumière pour récupérer sa M60 ... La crosse était bonne pour la poubelle mais l'arme était toujours en état de marche. Il la rechargea et s'approcha du cadavre du monstre puis l'éclaira ... Il tira une petite rafale dessus, pour s'assurer qu'il soit bien mort.

- Mais c'était quoi ce truc ?

Alox observa bien les vêtements déchirés du mutant ... Il observa un blason en particulier ... Et il mit même un certain temps pour comprendre qui il venait de tuer.

- Non ... Non c'est pas vrai ...

Il s'agissait bien d'Augustus. Il ressemblait à un de ces marines dont l'infection sauvage et barbare avait raté. Cependant, Alox, bien qu'ayant le coeur meurtri par cette découverte, ne pu s'attarder dessus.

En effet, son radar s'affola. Il le saisit et l'observa. Un tache profonde rouge recouvrait tout l'écran, elle clignotait. Cela avait deux significations.

Soit quelque chose de particulièrement gros se trouvait dans les environs et dans ce cas, il ferait plus de 200 mètre de long ... Mais Alox s'en saurait déjà aperçu.

Soit une puissance psychique particulièrement puissante se trouvait dans cette même pièce. Walker opta pour ce deuxième cas. Il rangea sa M60 et arma son Spas 12 tout en accrochant la lampe dessus. Il mit en outre en marche son brouilleur Psy.

Le radar bippait pour indiquer cette forte présence, il bippa longtemps quand soudain, il s'arrêta. Alox le regarda de nouveau ... Le radar indiquait que tout était correcte, pas la moindre trace ennemie ...

- Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ? Il est pété ou quoi ?!

La tâche rouge réapparue ... Et le radar s'emballa une fois de plus. Alox se mit sur ses gardes et observa les alentours. L’appareil s'arrêta de nouveau ...

- Allons bon qu'est-ce qu'il se passe là ?!

Walker sentit quelque chose le frôler ... Il braqua sa lampe torche devant lui, rien ... Il éclaira tout le champs de vision possible, strictement rien. Puis il ressentit quelque chose le heurter légèrement dans son dos, il se retourna instinctivement et éclaira l'horizon ... Toujours rien.

Une fois de plus quelque chose le toqua dans son dos. Cette fois-ci, c'était comme une main sur l'épaule. Il dégaina son couteau et en un éclair il frappa derrière lui, décrivant une grande diagonale. Mais, il n'y avait rien.

Il éclaira l'horizon mais ne distinguait fichtrement rien ! Cela dit, il ressentit quelque chose le frapper violemment au niveau du ventre. Le choque fut si fort qu'il dut reculer de plusieurs pas en arrière. Mais il ne comprit pas, il n'avait strictement rien vu et pourtant le coup venait de devant !

Il observa son gilet de protection ... Il était légèrement froissé.

Alox sentait la peur le submerger ... Son coeur était si douloureux qu'il avait l'impression qu'il allait lui sortir de la poitrine. L'adrénaline le brûlait et la panique le gagnait peu à peu. Rajoutons Augustus à cela ... Son esprit était déchiré en deux, une partie réfléchissait à la situation actuelle et l'autre s'endeuillait et s'affligeait.

Sa respiration s'accélérait, il n'avait plus le temps de penser. Sa raison semblait s'échapper discrètement. Walker tenta de se calmer, de faire un ordre rapide dans son esprit tout en restant en état d'alerte.

Il déglutit et observa les alentours ... Il fallait qu'il sorte d'ici. Il se mit donc à avancer en ligne droite, arme et lumière braquaient devant lui. Il fit quelques pas quand une voix retentit.

- Si j'étais toi, je n'irais pas par là ...

Walker sursauta. Qui venait de parler ? Une voix féminine et froide ... Elle ressemblait étrangement à celle de ses cauchemars ... Un sueur des plus froides l'envahie. Il s'immobilisa, comme pétrifié. Il tentait de se calmer, après tout il devait rester maître de son esprit.

Il prit un petit moment pour se calmer puis, une fois ses idées claires, il répondit.

- Pourquoi devrais-je te croire ?
- Ma foi, vérifies mes dires pas toi-même !


La pièce s'éclaira brutalement. Des gros cristal rouges émirent une lumière Rougeâtre/Blanche éliminant toute la pénombre. Certes, cela ne rendait l'endroit que plus angoissant, mais Walker arrivait désormais à voir.

Il observa instinctivement le sol et vit en effet qu'un profond et large gouffre se trouvait juste devant ses pieds. Cela ressemblait plus à une grande mâchoire ouverte ... Alox recula de quelques pas. Il se retourna presque de suite et observa toute la pièce ... Pas la moindre trace de Zerg ...
Revenir en haut Aller en bas
http://vindictus.forumactif.org/

Selendis
Membre
- Haute Exécutrice -
Membre  - Haute Exécutrice -

Age : 23
Messages : 61
Date d'inscription : 28/06/2011

Infos supplémentaires
Race préféré: Terran
Niveau dans StarCraft: Vétéran
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Mer 6 Juil - 18:46

Selendis patientait dans son porte-nef, en attendant tranquillement le rapport de ses informateurs. Elle pianotait doucement sur l'accoudoir de son siège, sans vraiment s'en rendre compte. Son visage dépourvu de bouche était légèrement éclairé par une lumière bleutée, provenant des divers instruments qui constituaient le tableau de bord face à elle. Il ne lui manquait que quelques informations pour décider de la suite des évènements, mais elle avait déjà rassemblé toutes les troupes sous son commandement pour préparer la suite. Soudain, un écran sur sa gauche clignota un instant, puis s'alluma. Une voix robotique lui dit:

"-Transmission entrante. Accepter?"

Enfin le rapport qu'elle attendait. L’exécutrice stoppa son petit manège avec ses doigts avant de se redresser et de prendre un air plus digne. D'une voix toujours froide, elle répondit:

"-Accepter."

Une lumière plus vive, et moins artificielle puisque c'était la lumière d'un soleil, éclaira l'écran. On pouvait distinguer la face d'un protoss sur le moniteur, l'un de ses lieutenants. Ce dernier commença par :

"-Mes respects, haute exécutrice."

Celle-ci lui répondit d'une voix froide, mais pas forcément désagréable ou méprisante:

"-Mes respects, Thel."

Sur un ton très informel, où le respect perçait, il lui répondit:

"-Nous avons le rapport des observateurs. Il semblerait que le complexe sois fortifié, et qu'une base militaire du dominion soit installée juste à côté de celui-ci, afin de le protéger. Les murs sont solides, et il ne sera pas aisé de les détruire. Et nous avons la confirmation que l'objet que vous convoitez se trouve à l'intérieur, dans la salle la mieux gardée. Je pourrai vous fournir un plan s'il le faut."

Selendis resta pensive un instant, avant de déclarer:

"-Parfait. Avertissez la flotte que nous allons nous mettre en route, il ne faut pas laisser passer une chance comme celle ci. "

Il hocha légèrement la tête, en signe d'approbation, avant de dire:

"-Il en sera fait selon vos désirs."

Et l'écran s'éteignit. La haute exécutrice resta pensive pendant plusieurs minutes, mettant en place un plan d'attaque. C'était un général compétent, et une experte en matière de combat, tout le monde s'accordait à le dire.

*Il faut donc que j'isole la base du laboratoire, afin qu'ils ne puissent recevoir de renforts...*

Elle possédait déjà une carte holographique en relief du lieu en question, et la fit apparaître devant elle après quelques combinaisons de boutons.

*Est-ce que j'attaque la base en premier, ou alors j'empêche les renforts d'arriver? La deuxième solution est la meilleur, mes zélote accompagnés de quelques sentinelles devraient faire l'affaire. Et je m'infiltrerai personnellement dans ce laboratoire, pendant que ma flotte l'attaquera, pour faire diversion. Parfait.*

Je vous passe les détails, mais la protoss avait les plans de son attaque en tête dorénavant. Alors que sa flotte se mettait en mouvement, pour rejoindre la planète cible, un autre écran s'alluma, de l'autre côté de son tableau de bord cette fois ci. Elle haussa un sourcil étonné, se demandant qui pouvait la contacter ainsi. Avant que la voix robotique ne prononce sa sempiternelle phrase, Selendis dit:

"-Accepter."

A l'instar du précédent, l'écran s'alluma. Cette fois-ci, c'était le chef d'une patrouille de phénix qu'elle envoyait habituellement en reconnaissance qui la contactait. Si ses souvenirs étaient bons, elle lui avait demandé de surveiller Char pour vérifier que la reine des lames ne préparait pas quelque chose, même si après autant de temps cela semblait peu probable. Celui-ci pris la parole en premier:

"-Mes respects haute exécutrice."

Elle lui répondit de la même voix que précédemment, légèrement excédée par ce protocole:

"-Mes respects. Pourquoi me contactez vous?"

Celui-ci pris un air un peu gêné, apparemment il était conscient qu'il dérangeait la protoss pendant des manoeuvres. Il reprit tout de même la parole, ce qu'il avait à dire était réellement important:

"-Mon escadron a repéré l'un de nos vaisseaux qui s'approchait de Char. Puis nous l'avons perdu, lorsqu'il a activé son camouflage, mais nous avons de bonnes raison de penser qu'il est descendu sur la planète en s'aidant d'un astéroïde pour camoufler son geste."

Intéressée, elle répondit prestement:

"-L'un de nos vaisseaux vous dites? Connaissons nous l'identité du pilote?"

L'information pouvait se révéler capitale, il était clair que le geste était délibéré. Le personnage sur l'écran perdit son air gêné, et semblait partagé entre la fierté et le simple respect de sa supérieure. Il s'exprima avec une voix qui exprimait bien cette contradiction:

"-Nous connaissons le pilote. C'est un humain du nom d'Alox Walker. Vous l'avez déjà croisé il me semble."

Ce n'était pas vraiment ce qu'elle espérait, mais cela se montrait tout de même très intéressant. Elle sentit une pointe de colère percer, mais la réprima instantanément pour éviter qu'elle ne se remarque... Attitude couronnée de succès puisque le protoss n'avait apparemment rien remarqué. Elle lui répondit de la même voix égale:

"-En effet, bon travail, continuez la mission."

Sans prendre le temps de se conformer à la politesse habituelle, elle coupa le lien. Un élément de plus à placer sur l'échiquier, et pendant que sa flotte manoeuvrait pour se préparer au saut, elle réfléchissait à l'information qu'on venait de lui transmettre. Que pouvais bien aller faire cet humain sur Char? C'était suicidaire... Et elle était sûre qu'il n'était pas un infesté. Demander l'aide de Kerrigan était inutile, et fou en supplément, mais que pouvait-il bien faire d'autre sur la planète mère des zergs dans le secteur? Elle fut soudainement coupée dans ses pensées quand on la prévint que la flotte n'attendait plus que son signal pour effectuer le saut. Elle donna ledit signal, et les vaisseaux protoss entrèrent dans le vortex, aspirés vers leur cible.
Revenir en haut Aller en bas

Alox Walker
Membre Actif
- Terrien -
Membre Actif  - Terrien -

Age : 95
Messages : 374
Date d'inscription : 10/03/2011

Infos supplémentaires
Race préféré: Terran
Niveau dans StarCraft:
Niveau de RP :
10/10  (10/10)
MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Mer 6 Juil - 20:34

Char.
Structure de type inconnu.
08h42min.

- Elle se joue de moi.


Pensa Alox en observant la pièce vide. Il eu un petit moment de silence puis Walker prit la parole.

- Soit Kerrigan ! Si tu ne viens pas à moi, je viendrais à toi !

Alox arma son fusil et augmenta la puissance de son radar à son maximum. Il analysa bien l'endroit ... Il n'y avait que deux issues, celle par laquelle il était rentré et qui était condamnée.

Ou alors celle qui se trouvait à l'autre bout et qui était bien ouverte, elle. Walker se mit en marche, dans la direction de cette ouverture. Après tout, il se pourrait bien que la reine ne soit même plus dans cet endroit.

Il fit une dizaine de mètres quand cette même voix angoissante retentit de plus belle.

- Tu brûles.

Walker sourit ... Bien que sa peur était grande, il était arrivé à la canaliser et la transformer en énergie. Il continua sur sa lancée, progressant en ligne droite, toujours en direction de cette seule et unique ouverture.

Ce qu'il ne savait pas ... Ce que Kerrigan était bien plus proche de lui qu'il ne pouvait le soupçonner ... Il se rapprocha à grand pas de cette ouverture quand Kerrigan reprit une fois de plus la parole. Il n'en était qu'à quelques mètres.

- Tu brûles.

Alox ne comprenait pas ... Il y avait quand même une distance pertinente entre les deux points mais l'indication de Sarah n'avait pas changé ... Alox s'arrêta ... Il se retourna et observa derrière lui. Il revint sur ses pas et reparti dans le sens contraire une fois le premier point d’indications atteins.

- Tu brûles.

Même réponse alors qu'il en était à l'opposé ...

- Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ?

Walker pensa que Kerrigan se fichait de lui une fois de plus mais ... Elle disait pourtant la vérité ...

- Je n'ai pas le temps de jouer Kerrigan !
- Tu brûles.
- Ca suffit ! Montres-toi !
- Tu brûles.
- Montres-toi merde !
- Tu brûles.

Néanmoins, la dernière indication était légèrement différente des précédentes ... En effet, cette fois-ci, il pu clairement distinguer l'origine du son ... Et cette origine se trouvait juste derrière lui.

Ses intestins se nouèrent d'un seul coup, sa sueur glaciale revint et son coeur s'emballe de nouveau ... Mais il tenta néanmoins de ne rien laisser transparaître.

Il attrapa délicatement son arme et se jeta au sol tout en roulant et se retournant en même temps. Il voulu tirer mais, il n'aperçu personne derrière lui.

Il se releva, sonné.

- C'est impossible ...
- Tu brûles.

Il sentit comme un filet d'air lui passer sur le coup. Il se retourna instinctivement mais là non plus il ne vit rien.

- Tu brûles.

Cette fois-ci il sentit le son au niveau de son oreille et le filet d'air s'était transformé en souffle chaud. Walker fit cette fois-ci mine de se retourner mais ne se retourna pas complètement, pouvant de cette façon observer aussi bien son avant que son arrière ... Mauvaise idée dans le fond ...

En effet, Alox l'aperçu enfin. Elle était apparue devant en moins de temps qu'il ne faut pour effectuer un clignement d'oeil. Sous le choque, Walker laissa échapper un cri et recula. Il pointa son arme face à elle.

Son coeur avait failli exploser, la peur se voyait bien sur son visage. Cependant, il reprit la parole.

- Te voila !
- Tu es plus futé que ce que je croyais ...
- Dois-je comprendre que tu m'as sous-estimé ?
- Comprend plutôt que je n'aime pas qu'on triche avec moi ...


Walker recula lentement tout en gardant son arme braquée sur elle.

- Cette pathétique arme, à laquelle tu t'accroches bêtement, ne te sera d'aucuns secours face à moi.
- Peut-être ... Mais au moins ne mourrais-je pas sans m'être battu.
- À ta guise !


Dit-elle sur un ton sadique et froid. La reine prit une posture peu commune, du moins, pour Walker. Elle fonça sur Alox dans un saut long et au raz du sol. Celui-ci tira mais les balles ricochèrent sur sa carapace.

Elle percuta Walker de plein fouet, étalant se dernier au sol, Elle lui donna plusieurs puissants coup de poings dans la figure. A tel point qu'Alox avait sentit les os de sa mâchoire se craquer. Le sang lui sortait déjà et sa bouche lui faisait horriblement mal.

La reine des lames profita du fait qu'Alox soit un peu sonné pour le mordre violemment au cou, plantant ainsi ses dents dans sa chair et ce malgré la protection. Elle ne les enfonça que peu profondément mais Walker sentit néanmoins un liquide le pénétrer.

Il lui donna un coup de crosse en pleine figure et se dégagea en l'envoyant sur le coté. Il se releva de suite mais elle revint aussitôt à l'attaque. Alox ressentit une vive brûlure au niveau de son cou, un rouge était apparu à l'endroit où Kerrigan l'avait mordu.

Elle fonça de nouveau vers lui et lui affligea cette fois-ci un profond coup de genoux dans le ventre. Son gilet de protection se tordit et et adopta la forme de son genoux mais amortit néanmoins le coup.

Cela dit, Alox en eu la respiration coupée et se pencha en avant. Elle lui asséna un coup de coude dans le dos, le plaquant désormais au sol. L'une de ses plus solides protections n'arrivait même pas à résister à ses coups. Walker ne donnait pas cher de son armure.

Alox voulu se relever mais Kerrigan lui mit un coup de pied dans la hanche, l'envoyant rouler un peu plus loin.

- Besoin d'une petite pause ?

Alox se releva, son foulard de protection était déjà rouge. Il le retira et le jeta au sol, exposant désormais son cou et le bas de son visage. Il cracha un peu de sang et fixa la reine.

Il fonça à son tour vers elle, poings levés mais cette dernière ne s'esquiva qu'au tout dernier moment, elle rattrapa néanmoins Alox dans son élan et lui empoignant le bras gauche. Elle le tira vers elle puis lui attrapa le cou avec son coude. Elle le compressa fortement, comme pour l'étrangler.

Cela dit, elle lui tordit le bras en même temps à tel point que Walker finit par hurler à cause de la douleur. Son os était sur le point de se briser par torsion.

- Tu veux que je te lâche ?

Walker ne répondit pas. Il empoigna son couteau et tenta de le lui loger dans sa hanche droite ... La tentative ne fut pas couronnée de succès ... Non seulement Kerrigan s'était esquivée mais aussi elle venait de lui retordre brusquement le bras, brisant ce dernier sur sa totalité.

Elle le relâcha tout en faisant ressortir une lame de son poignet. Elle la lui enfonça dans le dos mais fit attention à ne toucher aucuns organes. Elle la retira brutalement, une effusion de sang jailli en même temps.

C'était foudroyant, Alox tomba sur ses genoux. Elle le rattrapa par le menton et appuya avec son genoux sur ses reins. Elle était en train de le plier en deux. Walker ressentit ses os craquer une fois de plus, les douleurs combinées étaient intenables.

Cependant, il ne pouvait hurler, Kerrigan lui fermait fermement la bouche. Elle le plia en arrière à tel point que son dos formait un arc mais ses reins ne cédèrent pas.

Elle le relâcha une fois de plus. Walker s'effondra au sol. Il sentait ses membres s'engourdirent progressivement. Il déduit que ceci était certainement du au poison qu'elle venait de lui injecter.

Il tenta néanmoins de se relever une fois de plus mais Kerrigan ne le laissa pas. Elle le retourna et comprima fortement sa cage thoracique avec son pied. Walker n'arrivait plus, une fois de plus, à respirer.

Il saisit néanmoins son couteau et le lui planta en pleine cheville. L'emprise ainsi brisée, il se releva le plus vite possible. Il tenta de profiter de la distraction de Sarah pour la plaquer au sol mais il échoua une fois de plus.

Son corps semblait de plus en plus lourd et il avait du mal à bouger ... Elle le griffa avec force dans son dos, déchirant au passage son gilet de protection et atteignant profondément sa chair.

Il tenta de lui mettre un coup de pied latéral mais elle le bloqua et le fit tourner en plein air. Toute la force de rotation reposait sur sa jambe et c'est certainement pour cette raison qu'il ressentit un fort craquement accompagné d'une douleur intense.

Il se retrouva une fois de face au sol. Kerrigan " l'enfourchea " et lui affligea une série de coups en pleine figure. D'abord des coups de poings, puis des coups de griffes. Elle brisa son casque en deux ainsi que sa visière de protection.

Elle voulu le mordre de nouveau mais Walker lui mit un puissant coup de poing dans la figure. Seulement, cela ne fut pas suffisant pour la dégager. Il se roula donc sur le coté, l’entraînant au sol et inversant les positions.

Il lui mit un puissant coup de tête accompagné de quelques coups de poings. Néanmoins, Sarah passa sur un autre registre.

Alox s'attrapa subitement le crâne et commença à hurler en se tortillant. Elle le poussa en arrière et se releva. Alox continuait de ressentir cette douleur aiguë et profonde dans sa tête. Il se roulait au sol et elle ne cessait de s'amplifier.

- Arrêtes ça !

Lui hurla-t-il.

- Mais, qu'ai-je donc encore fait ?

Répliqua-t-elle sur un ton moqueur. La douleur s'estompa finalement, Walker se releva avec difficulté mais lorsqu'il fut à peine debout, il se prit un puissant coup de lame en diagonale et que son gilet ne pu parer.

Une profonde plaie s'ouvrit sur son torse. Il recula puis s’effondra de nouveau. Se roulant encore au sol. Il perdait beaucoup de sang ... Et le poison ne cessait de se répandre ... il ne pu bientôt plus bouger ... Elle avait gagné ...

- Bien ... On pourra dire que cette petite chamaillerie m'aura distraite. Mais passons aux choses sérieuses si tu le veux bien, je ne t'ai pas fais venir jusqu'ici uniquement jouer.

Elle lui saisit le cou une fois de plus et le souleva d'une seule main.

- Maintenant que tu n'as rien d'autre à faire que de m'écouter, je vais tâcher de t'expliquer le problème.

Vois-tu, mes petits espions m'ont informés de l'existence d'une installation Terran où ces petites bestioles étudieraient en secret un objet d'origine Xel'Naga.

Je dois l'admettre, l'installation est particulièrement fortifiée et je n'ai pas trop envie de m'y risquer. N'est-ce pas là que j'ai peur ou que j'en suis incapable mais disons simplement que je n'ai pas de temps à perdre à me disputer avec eux ... Et puis ils seraient assez fous pour détruire l'objet si une attaque Zerg venait à être lancée.

Je me suis donc dis qu'il me faudrait opter pour une stratégie plus discrète, pourquoi pas un agent infiltré ? Hélas, un Zerg serait immédiatement découvert ...


Alox était en train de s'étouffer ...

- Je dois aussi l'admettre, tes récents exploits ne me sont pas rester étrangers ... J'étais même étonnée de constater que tu es encore en vie alors que tu t'es attaqué à moi à plusieurs reprises ...

Ne penses-tu pas que j'ais été trop indulgente avec toi ? Après tout, celui qui aurait osé faire ne serait-ce que 1% de ce que tu as fais aurait déjà connu une mort atroce.

Il est bien temps pour toi de t’acquitter de la dette que tu me dois. Tu ne penses pas ?

Mais je me demande ... Pourquoi t'ais-je laissé repartir en fait ? Si je t'avais éliminé quand j'en avais l'occasion, tu ne m'aurais pas causé autant de soucis ... Mais je dois le reconnaître, je serais bien embêtée aujourd'hui ... Qui irait me chercher cet objet si ce n'est toi ?

Alors voila, récupères cet objet pour moi et je te laisserai la vie sauve. Acceptes-tu mon offre ?


Alox ne répondit pas ... Il se contenta de bouger sa mâchoire d'une manière assez peu commune ... Il s'arrêta brusquement et la regarda dans les yeux.

Il ouvrit finalement la bouche et lui cracha un gros amas de sang et de salive en pleine figure.

- Vas en Enfer !
Revenir en haut Aller en bas
http://vindictus.forumactif.org/

Alox Walker
Membre Actif
- Terrien -
Membre Actif  - Terrien -

Age : 95
Messages : 374
Date d'inscription : 10/03/2011

Infos supplémentaires
Race préféré: Terran
Niveau dans StarCraft:
Niveau de RP :
10/10  (10/10)
MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Jeu 7 Juil - 14:55

Char.
Structure de type inconnu.
09h02min.


Kerrigan fronça les sourcils, mauvais signe ... Alox était même en train de se demander ce qu'il venait de lui prendre pour faire une chose pareille ...

Elle lui mit un puissant coup de poing dans le menton, lui faisant faire un bond de plusieurs mètres en arrière. Walker s'écrasa au sol la nuque la première. Il se fit horriblement mal.

Il tenta néanmoins de se remettre debout mais son corps totalement engourdi ne réagissait plus. Kerrigan l'attrapa et le releva. Tout en l'étranglant, elle lui mit plusieurs coups de genoux dans le ventre, tous aussi paralysants les uns que les autres.

Elle lui mit ensuite une bonne droite, Walker parti percuter la paroi gauche, quelques mètres plus loin. Néanmoins, plus Kerrigan lui faisait mal, plus son encéphale était stimulé.

Résultat, les signaux nerveux qu'envoyait ce dernier étaient si puissants que Walker parvint à se redresser, néanmoins, il s’effondra sur ses genoux.

Sarah le souleva par sa télékinésie. Elle le plaça au dessus du gouffre ou plutôt de la mâchoire géante. Walker se voyait en train de flotter au dessus de ce profond précipice et il redoutait que Kerrigan ne le lâche dedans.

- Mais t'es complètement malade ! Fais-moi redescendre tout de suite !

Kerrigan savourait sa peur ... Elle accéda à sa requête et le projeta à vive allure contre la paroi opposée. Alox fit un vol plané de plusieurs dizaines de mètres en quelques secondes.

Il percuta violemment la surface contre laquelle il fut projeté, il sentit nombre de ses os se fracturer puis retomba au sol. Sarah apparue devant lui. Walker était sur ses genoux.

- Lèves-toi !

Lui dit-elle en l'attrapant par le cou puis en le soulevant.

- Je ne saurais tolérer un second affront ! Réjouis-toi de ma patience et acceptes ! Je ne te laisse pas le choix !
- Vas ... Te faire ... Foutre !
- Ne fais pas l'imbécile ! Crois-tu vraiment avoir la moindre chance contre moi ?!
- Je n'ai ... Plus ...


Mais Alox n'arrivait pas à terminer sa phrase. Sarah lui compressait le cou si fort qu'il était sur le point de rendre l'âme. Elle lui envoya une ultime beigne et Alox finit une fois de plus au sol ... Mais Walker, digne, se redressa sur ses genoux, une dernière fois.

- Es-tu réellement prêt à partir sans avoir vengé ceux que tu aimais ? Les rejoindre sans avoir lavé leur honneurs, sans avoir restauré leur dignités ... Sans avoir prit la vie de leur meurtriers ?! Serais-tu prêt à partir comme un lâche ?

Dans le fond, tu renierais tes propres valeurs, ces valeurs qui t'ont amenés jusqu'ici. Dans le fond, tu renierais l'amitié qui t'unis à eux.

- Ton raisonnement serai juste Sarah ... Si je pouvais faire quelque chose pour eux. Il faut voir la vérité en face, jamais je ne pourrais te tuer et jamais je ne pourrais les venger. Néanmoins, je serais tout de même mort en essayant. J'aurais connu une mort digne et honorable.
- Mais tu n'es pas encore mort ...
- Regardes qui est à genoux et qui est debout ...
- Si tu tiens réellement à mourir, accomplis cette office pour moi et je te tuerais après.
- Ne te moques pas de moi. Quelle différence entre mourir maintenant et mourir plus tard ?
- Tu m'auras au moins rendu service ...


Dit-elle en ricanant.

- Devrais-je en plus partir en traître ?
- Et si je te donnais la possibilité de m'affronter à forces égales ?
- Que veux-tu dire par là ?
- Rapportes-moi l'objet que je te demande, et je t'offrirais un combat à mort, à la loyale et dans le respect de la totale égalité des forces.
- Ta parole ne vaut rien à mes yeux Sarah ...
- Au moins auras-tu la réelle chance de les venger.
- Je ne te crois pas.
- Malheureusement, il te faudra faire avec cette seule garantie. Si tu refuses, tu partiras en lâche car tu aurais pu avoir l'occasion ...
- ...
- Tu l'as toi-même dis, quelle différence entre mourir maintenant ou plus tard si ce n'est que tu auras en main la véritable possibilité de me vaincre et que ton combat ne sera donc pas vain, même si tu le perds ?
- Tu essais de jouer avec mes valeurs pour me contraindre à faire ce que tu me demandes de faire.
- Tout à fait.
- ...
- Tu es coincé Alox ... Tu n'as plus le choix ... Acceptes !


Kerrigan avait raison, elle venait, en jouant sur les principes de Walker, de le contraindre. S'il refusait son offre, il partirait tout en ayant l'occasion d'une réelle vengeance ... Et cela ne serait donc que lâcheté.

Même si Sarah ne tenait pas sa parole, il aurait tout de même eu l'honneur de se sacrifier à la mémoire de ses amis. Ce qui le faisait encore plus souffrir, c'est qu'elle avait réussi à le manipuler en transformant ses valeurs en moyens de soumission.

La douleur de son corps n'était que peccadille comparée à la douleur de son esprit. Il se résigna finalement.

- Soit ... Tu as gagné ... Mais si te ne tiens pas parole, je te jure que les tourments de l'Enfer ne seront rien comparés aux tourments que je te ferais subir.

Sarah afficha un sourire malicieux. Walker se mit à voir flou soudainement ... Il perdit la vision un instant puis revit de nouveau. Il était toujours à genoux mais bizarrement, son corps ne lui faisait plus le moindre mal ... Il se releva et s'inspecta, son armure était intacte, il n'avait pas une seule plaie ...

La reine des lames se trouvait devant lui et elle lui tournait à moitié le dos.

- Ce n'était qu'illusions mon cher ... Je n'allais pas prendre le risque de t’abîmer alors que j'ai besoin de toi ... Du moins, pour le moment.

Walker voulu l'insulter mais il se retint ... Sa défaite ne se faisait que plus cuisante. Une large image apparu dans les airs. Kerrigan projeté ses pensées par l'intermédiaire de ses pouvoirs psy.

- Approches.

Lui dit-elle d'une voix charmeuse et sadique. Walker s’exécuta.

- Vois-tu, ceci est le plan de l'installation Humaine. Comme tu peux le voir, elle est lourdement protégée ... Ils ont pensés à tout, enfin, c'est ce qu'ils croient. Il n'y a pas la moindre faille, pas la moindre entrée, pas le moindre trou qui ne soit pas très bien défendu et surveillé.

Cependant ... Il existe un point faible.


La carte zooma sur une sorte de canalisation.

- Comment as-tu fais pour te procurer ce plan ?
- Ceci n'est pas important et c'est une information que tu n'as pas besoin de connaitre.

Ce conduit est un canal d'évacuation des eaux usées. Tu vas devoir le remonter, passer les valves d'expulsions, désactiver la turbine, passer de l'autre coté, remonter le long du réservoir en passant à travers le brasseur géant, puis, sortir du réservoir, neutraliser tout le personnel, t'infiltrer dans les conduits d'aérations et enfin, localiser l'objet, le récupérer et décamper pour me le ramener.

- ... T'as pas plus simple franchement ?
- Tu pourrais aussi emprunter directement les conduits d'aérations à partir du toit mais dans ce cas, tu devras te débrouiller pour l'atteindre sachant que tu ne pourras pas te poser dessus ...
- Je pourrais escalader la parois ...
- Fais comme tu veux ... L'important est que tu ne sois pas repéré !
- Soit ...
- Seulement, il me faut t'informer de quelque chose ...
- Quoi donc ?
- Pendant ton sommeil psychique, je t'ai implanté un parasite dans la cervelle ... Ce dernier te tuera instantanément si tu venais à tenter de fuir.


Walker blanchit. Il n'en revenait pas ...

- Mais vois le bon coté, grâce à lui je pourrais rester en contact avec toi et t'aider quand cela sera nécessaire ...
- ... Je me passerai volontiers de ton aide, chienne !
- Nous verrons bien si tu seras toujours de cet avis une fois sur place ... Et maintenant, ne traînes plus ! Ma patience à des limites ! Tires-toi !
Revenir en haut Aller en bas
http://vindictus.forumactif.org/

Alox Walker
Membre Actif
- Terrien -
Membre Actif  - Terrien -

Age : 95
Messages : 374
Date d'inscription : 10/03/2011

Infos supplémentaires
Race préféré: Terran
Niveau dans StarCraft:
Niveau de RP :
10/10  (10/10)
MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Mer 24 Aoû - 4:46

Chapitre 2, par ici : Chapitre 2.
Revenir en haut Aller en bas
http://vindictus.forumactif.org/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Chapitre 1] Alea Jacta est.
Aujourd'hui à 8:49

Revenir en haut Aller en bas

[Chapitre 1] Alea Jacta est.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarCraft RPG :: Secteur Koprulu :: Mondes Zerg :: Char-
-- Partenaires --

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit