AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier



La guerre arrive, avec toute sa gloire... et toutes ses horreurs.



Soyez au rendez-vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: Soyez au rendez-vous.
Ven 23 Mar - 14:21

- J'ai votre échantillon. Maintenant, je veux voir la couleur de mon argent.
- Bien évidemment, mais si je pouvais moi aussi voir la couleur de cet échantillon avant ...
- Donnez moi ce que vous me devez.


Répliqua-t-il sur un ton encore plus froid et plus menaçant que celui qu'il avait employé lors de sa première phrase. Le Poltergeist savait certes attendre, mais il savait aussi quand utiliser cette patience et quand ne pas l'utiliser. Et la situation présente ne requerrait son utilisation.

L'endroit était sombre et froid car, en réalité, il s'agissait d'un sous-sol. Un lieu discret et peu commode, à l'abris des regards. Un lieu parfaitement adapté à ce genre de transactions douteuses et à leur accomplissement.

L'Homme, qui désirait l'échantillon, était plutôt grand et mince. Les cheveux bruns mais assez usés, il les avait coiffé, ou plutôt plaqué en arrière. Il était habillé d'un costume chic et était assis derrière une table d'où il faisait face au Corbeau.

Ils se regardaient, dans les yeux, bien que ceux du Poltergeist étaient dissimulés sous de vives lueurs orangeâtes. Le silence était de mise et l'atmosphère semblait particulièrement tendue. En fait, ni l'un ni l'autre ne se faisait confiance et ni l'un ni l'autre ne semblait décidé à avancer sa part du marché en premier.

Seulement, Viktor avait avantage que son interlocuteur ne possédait pas. Il n'avait pas besoin de lui. Son contact, en revanche, si. Alors que faire ? La réalité était que l'intention de l'Homme était toute autre que de le payer.

Mais, face au Poltergeist, il semblait ne plus être aussi sur de lui. Après tout, il venait bien de défaire une équipe complète de force de sécurité et il venait bien d'assassiner un Ghost sans que cela ne lui pose plus de difficultés que cela. Alors, que ferait-il d'un Homme aussi ordinaire que lui ?

La sueur commençait à ruisseler sur son visage qui semblait se crisper par endroit. Ses mains commençaient elles aussi à trembler. La peur commençait à le gagner peu à peu. Il y avait certes plus de 8 gardes dans la salle, et cette même salle était également rétrécie. Mais cela serait-il suffisant pour venir à bout d'Olgart ? Il en doutait désormais.

Alors il lui fallait faire un choix et rapidement. D'un autre coté, s'il parvenait à l'éliminer, il se taillerait une place de choix dans le panthéon des criminels de l'univers tout entier.


- Ma patience a des limites.

Répliqua-t-il sur un ton tout aussi glacial. Mais Viktor n'était pas dupe et il se doutait bien de ce que son contact était en train de préparer et ce qu'il avait préparé. Son intention toute entière était tracée sur son visage et il était capable de la lire. Mais, il s'en était douté depuis le début, n'étant pas un débutant en la matière. Et aussi eut-il prit ses précautions.

Mais, et à sa grande surprise, l'Homme lui présenta finalement une mallette noire. Il venait de la poser sur la table et lorsqu'il l'ouvrit, il pu apercevoir son contenu particulièrement précieux. Son due était bien là et à vue d'oeil, il était au complet.


- 25 000 Dollars. Comme convenus.

Alors il s'était rétracté ? En soit, c'était plutôt une bonne nouvelle mais Olgart ne l'entendait pas tellement de cette oreille car, pour lui, c'était encore pire que d'avoir tenté de le tuer.

- Et maintenant, je veux voir l'échantillon.

Olgart ne lui répondit pas mais il ouvrit néanmoins une des poches qui se situaient sur son épais gilet. Il en ressortit une sorte de petit sac qui, une fois ouvert, contenait une plaquette verdâtre. De la drogue pour être précis. Mais pas n'importe quelle drogue, un échantillon expérimentale particulièrement puissant. Développé par le Dominion pour servir le Dominion.

Il le déposa sur la table, à coté de la mallette. Mais, pendant que l'Homme examinait l'échantillon, avec une cupidité hors-norme, Viktor mit la main à son arme et, me sortant de son holster, il arma son pistolet


- Mais qu'est-ce que vous faites ?!
- Ce que vous vous auriez du faire depuis le début.
- Mais vous êtes fou ! Gardes, arrêtez-le !


Mais, aucun Homme ne bougea. Il répéta son ordre, une fois de plus. Mais il n'eut aucune réaction. Cette fois-ci, c'était le moment d'être patient. Il se leva alors, et, affolé, s'approcha d'une des 8 armures disposées dans la pièce.

- Vous ne m'avez pas entendu ?! Il est armé !!!

Il tapa alors sur l'une d'entre elle. Elle s’effondra tout simplement, dévoilant alors le visage de l'Homme qui l'habitait. Il était mort, tout comme ses 7 coéquipiers. Et à en juger par son expression atroce, sa mort n'avait pas été douce.

- C'est impossible ... Comment avez-vous fais ça ?!

Mais qui avait dit que le Poltergeist était arrivé au rendez-vous à l'heure ? En réalité, il était là depuis bien plus de temps que ne se doutait son contact et il avait eut tout le loisir d'assassiner discrètement ces Hommes, lorsqu'ils furent alors seuls dans cette pièce.

Il se releva alors et, reculant, il se terra dans un angle.


- Non attendez ! Ne faites pas ça ! C'est la drogue que vous voulez c'est ça ? Prenez-là ! Mais laissez moi en vie !

Le Corbeau pointa lentement son arme vers sa tête et, prenant le temps de bien viser, il tira finalement une balle qui vint se loger pile au milieu du front du jeune Homme ,dans une détonation qui eut retentit dans tout le sous-sol.

La douille s’éjecta, et percuta le sol, provoquant alors une collision métallique, perdue seule au milieu du silence. Il y avait une grosse tâche de sang sur l'angle et l'Homme était assis désormais, mort.

Il prit alors la mallette, puis l'échantillon, et quitta la pièce sans plus de cérémonie. Voila une issue qui aurait pu paraître facile pour n'importe qui mais qui en réalité, fut bien plus difficile que l'ont ne put l'imaginer.

Quoi que, un indice aurait laissé supposer tout ceci depuis le début car si l'Homme avait porté une réelle attention au Poltergeist, il aurait tout de suite remarqué qu'une étrange coulée de sang lui ruisselait sur son épaulière droite. Une blessure encore fraîche qui n'avait pu lui être affligée que très récemment ...

Revenir en haut Aller en bas

Soyez au rendez-vous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarCraft RPG :: Secteur Koprulu :: Mondes Terran :: Umoja-
-- Partenaires --

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com