AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier



La guerre arrive, avec toute sa gloire... et toutes ses horreurs.



Un caisson, une trentenaire, le passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Ven 5 Avr - 15:06

Depuis combien de temps? Depuis combien de temps était perdu ce sarcophage de l'espace sur cette planète inconnue sans qu'on le trouve? Pas que Laury s'impatientait, mais voilà, son caisson de stase prenait la poussière sur Braxis. Dans le fond, ça n'était pas bien grave. De toute façon, elle était en stase, alors pas de places pour les pensées. Mais malgré tout, malgré elle, sa cervelle envoyait des signaux à droite, àa gauche pour qu'on la trouve. Etait-ce l'instinct de survie? Ou bien était-ce des signaux d'activité interne qui n'avaient rien à voir? On n'en sait rien. Juste des signaux psy qui se perdaient dans l'espace. A part ça, aucune action dans ce liquide de stase, rien. Rien n'avait changé. Rien ni personne. Aucun son ne sortait de là. Juste une caisse dans laquelle était enfermé une femme, d'environ la trentaine, recouvert d'une boîte de métal. Une sorte de tombe. Peut-être que les gens qui l'avaient abandonné là avaient pensé qu'on l'oublierait pour toujours. Et que la planète exploserait, et elle avec.
Ou bien, comme tout le monde, ils avaient fait ça sans réfléchir. En bons humains.

2259. Elle était là-dedans depuis ce temps là. Plus de 270 ans qu'on en avait plus rien à foutre de sa gueule. D'un coté, elle ne se doutait même pas de ça. Mais quand même. Elle avait disparu de la crculation et personne n'aurait pu le dire. Personne à part son caisson. Personne à part la clé USB sur le coté. Celle-la même qui contenait toutes les informations connues sur elle. Tous les tests, toutes les substances qui se développaient en elle avec le temps. Tous ses méfaits. Mais qui le saurait? Elle avait disparu avec elle dans ce caisson de sécurité. Et Laury, elle, restait dans cet état stationnaire. Ce qu'était sa famille? Morte depuis bien des années. Peut-être que sa soeur avait même aidé à la colonisation du coin. Peut-être qu'elle avait des descendants lointains ici. Mais comment aurait-on pu le savoir?
Personne ne le saura jamais. Pour une fois, la Ligue Humaine pré-Directoire avait bien fat son travail. D'elle, tout avait été oublié. Comme si ça n'avait jamais existé. Et elle était pourtant là. Mais hors du temps. Et ça faisait maintenant plus de 270 ans qu'elle en avait 30.

Et ça faisait un moment aussi qu'elle avait été largué sur Braxis. Et que personne ne l'avait trouvé.
Ses cheveux bougeaient lentement dans le liquide qui la tenait en stase. Un léger crépitement se faisait entendre. La batterie tiendrait encore longtemps. Elle aurait pu rester encore 100 ans, planquée là sans qu'on la trouve. Mais...
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Excella
Membre
- Terran Infesté -
Membre  - Terran Infesté -

Age : 27
Messages : 135
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans mon Léviathan

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Expert
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Dim 7 Avr - 5:49

Excella rêvait à bord de son léviathan, une immense créature, trois fois plus grandes qu'un individu Landa. Kerrigan l'a renvoyer dans le secteur de Koprulu, pour trois mission différentes. L'une d'elle c'est surveillée les Terrans et les Protoss, qu'ils n’approchent pas de certain sites Xel'naga qui pourrait être dangereux avec le réveille d'Amon. Elle n'était pas sur Char, Char était trop éloignée de certaine ruine Xel'naga. Alors elle, restait avec sa flotte, de tout façon, elle était une zerg volante, depuis le début. Même quand elle était humaine, elle préféré l'espace à la terre ferme. La majorité de sa couvée était des zergs volants, de tout sorte. La dernière acquisition en date, la Vipère. Cadeau de Kerrigan, il se muté à partir du Mutalisk, un formidable outils de déstabilisation de l'ennemie. Mais Excella n'en avait pas encore produit en série, ce n'était pas encore nécessaire.

Son rêve s'interrompu quand un Vigilant, lui signale des ondes psy, intéressante. Excella le décrypte lentement, puis comprends, un appel à l'aide, Terran... Terrien. Excella sourit, mais devient soucieuse juste après. Elle pris finalement une décision. En un clin d'oeil une peau humaine la recouvre, des cheveux blonds poussent sur son crânes, puis saisissant sa combinaison de colonel du DFT, des griffes d'un ouvrier, elle fini son déguisement. Sauf, que sa puissance est telle que même en humaine, un halo psy entour ses yeux, un halo de couleur noire, des ténèbres en mouvement. Excella caresse l'ouvrier puis se dirige vers un vaisseau humain piégé dans le mucus, pourtant le léviathan, le relâche lentement, le dirigeant vers une ouverture en forme de spirale. Excella monte dans la navette Médivac, volé. Elle met le cap sur le signal Psy.

Après un rapide saut, que sa couvée pourra franchir en quelques dizaines de secondes, si elle a a besoin, Excella se retrouve dans le vide de l'espace. Elle lance un scan a partir du poste de pilotage du Médivac, puis recherche elle-même avec ses pouvoirs psy, la source du signal. Elle et le Médivac fini par retrouvait la source, un caisson de stase terrien. Excella s’approche lentement de celle-ci puis, utilise ses pouvoirs psy, pour la faire rentrée dans la soute du Médivac. Là, elle observe la cellule de stase, regarde la date. Puis prends la clef USB et la place dans sa poche. Et finalement à l'aide des outils du Médivac, décide d'ouvrir le caisson et de réveillée la femme contenue à l'intérieur.


Tout en pensant, pourquoi elle fait ça, cela ne fait aucunement partit des missions que Kerrigan lui a confiée. Mais Excella sourit, après tout n'est-elle pas la plus indisciplinée des zergs, bien qu'elle s’estime la plus loyale...

Elle laisse les machines réveillée la jeune femme, tout semble allez bien pour elle, mais elle n'a pas encore ouvert les yeux...
Revenir en haut Aller en bas

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Dim 7 Avr - 13:57

D'un coup, d'un seul, une vague de froid l'enveloppa. Doucement mais sûrement, ses battements revenaient. Elle les entendaient de mieux en mieux. En fait, elle respirait, tout simplement.
D'un coup, d'abord, avec un rythme saccadé. L'air rentrait puis sortait, dans un mouvement de va et vient, douloureux au départ... Puis rassurant, agréable. Son oeil droit s'ouvrit derrière sa masse de cheveux avec un son de ferraille, suivi en l'espace d'une demi seconde par l'autre, vert, très vert. Sa peau regagna de la couleur.
Elle revenait.

Elle se leva pour sortir de là, avec difficulté. En face d'elle se tenait une femme blonde. Peut-être quelqu'un qui voulait lui faire la peau? Après tout, la LPU ne l'avait jamais vraiment aimé.
Malgré tout, elle sentait que quelque chose sur elle clochait. Ses yeux dégageaient une couleur profondément sombre, une espèce de ..lumière en émergeait. Qu'est ce que ça voulait dire? Peut-être qu'elle était en train de délirer, sous l'emprise d'une énième substance... Mais tout semblait réel.. Et la douleur qu'elle ressentait en respirant l'était aussi, bien qu'elle parte... Elle sentait la douleur... Donc elle ne devait pas être en train de délirer.

Debout mais affaiblie, elle fit un pas en arrière, manqua de se ramasser par terre, chancelante, et s'offusqua, de peur qu'on l'ait réveillée juste pour la tuer. Déjà que l'avoir mis dans ce truc, ça avait pas été de la tarte...


-On est où?! Et qui vous êtes?! s'exclama t-elle, prise de peur.

Effectivement, elle ne savait même pas où elle se trouvait. C'était quoi cet endroit? Où ces crétins l'avaient-ils emmenés? Et c'était qui cette fille aux airs de dominatrix du secteur? ..Ou pas, pour la dominatrix, mais bon, fallait bien essayer de rire un peu, même intérieurement...


Dernière édition par Laury le Mar 7 Mai - 4:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Excella
Membre
- Terran Infesté -
Membre  - Terran Infesté -

Age : 27
Messages : 135
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans mon Léviathan

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Expert
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Jeu 11 Avr - 12:28

Excella grâce à ses nanties "vivant", en elle put contrôle la sortie de stase de la jeune femme. Elle réussit même a ramenait Laury sans séquelle, car la jeune femme était semble-t-il resté bien trop longtemps en stase. Mais elle avait suffisamment de maîtrise des nanties pour palier à tout manque d'efficacité dans les machines du médivac. Quand, celle-ci fini par ouvrir les yeux et enfin se leva... Enfin, l'un de ses yeux, était étrangement vétuste, enfin la prothèse à son oeil droit. Excella pouvait fabriqué un truc plus évolué en quelques heures avec les moyens du bord, c'était dire de quand devait daté son truc. Elle sourit à la jeune femme, quand celle-ci la dévisagea logement. Mais elle fini par se reprendre et posa trois question coup sur coup, ne laissant pas Excella répondre à aucune des trois. Excella sourit de nouveau, puis fini par répondre, après avoir jeté un coup d'oeil à un diagramme montrant l'état de santé de la jeune femme. Elle lui dit d'une voix chaleureuse :

"Vous êtes non loin de Braxis Alpha, dans l'espace du Dominon Terran, qui comprends plusieurs mondes colonisés par les Terrans dans le secteur de Koprulu, situé à environ 60 000 années-lumière de la planète Terre."

Pourquoi avait-elle précisé que le secteur de Koprulu était situé à 60 000 a.l., peut-être à cause de son oeil droit, elle n’arrête pas de le fixer... car on en fessait plus des comme ça depuis un moment... Et on n'en avait fait seulement et seulement sur terre. Car quand la technique a exporté sur d'autre monde, elle avait déjà été améliorée. C'était bien troublant, car dans ses cours, c'était franchement bien vieux comme prothèse, avant le projet de purification de la race humaine, qui était la base de la paix dans toute les colonies du DFT. Elle sourit de nouveau, puis se présentant, à moitié :

"Je suis le colonel Excella Greystone du Directoire de la Fédération Terrienne. Et vous ? Car soit dit en passant, je vous ais retrouvée par pur hasard, sauf peut-être vos ondes psy, qui m'ont attirée comme un papillon de nuit au prés d'une bougie..."
Revenir en haut Aller en bas

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Mer 17 Avr - 6:06

La jeune femme aux yeux étranges lui sourit. Laury n'était bien sûr pas en confiance, mais bon, ça semblait être la seule personne humaine sur place, alors autant faire en sorte que tout se passe bien avec cette seule espèce vivante du coin. Une humaine qui se revendiquait Terran. Mais quoi? Qu'est ce que c'était que ce truc et en plus, qu'est ce que c'était que ce charabia? Koprulu? Etait-ce possible que...

Oui, ça semblait possible, et fort probable. Aussi loin de la Terre, elle ne pouvait être que dans le maelstrom de stupidité de la LPU qui avait voulu coloniser l'espace. Mais pourtant, elle avait été enfermée dans son caisson après cette expérience ratée, pendant la tranche noire de la "purification" de la race humaine. Alors elle, clairement, qu'est ce qu'elle pouvait bien foutre là?

En attendant, elle était dans ce qui s'appelait le Dominion Terran. Donc il devait y avoir d'autres humains dans le coin. Peut-être qu'avec le temps on l'avait oubliée. Sans doute même. Mais, et si sa tête était mise à prix? ..Oui, la paranoïa, c'était son rayon. Mais ça, dans le fond, rien à faire. Non. Ce qui était plus intéressant, c'était la présentation de cette femme. Elle disait être du "Directoire de la Fédération Terrienne". A croire que la LPU n'avait pas eu légitimité jusque aujourd'hui. Que c'était devenu autre chose. Peut-être que pour les descendants des hommes, la planète était devenu quelque chose de sûr, et de sain. Peut-être pas non plus, mais elle préférait se l'imaginer comme ça.


-Laury Nikos, enchantée.. En fait, c'est plutôt bon signe que vous ne me connaissiez pas. Donc je suis doublement enchantée.

Des ondes psy? La dernière fois qu'elle avait entendu parler d'un truc pareil, on lui avait dit clairement que c'était une impureté de la race et qu'il fallait y mettre fin. La chose étrange c'est qu'elle avait perdu souvenir du type qui lui avait dit, alors même que sa mémoire lui faisait rarement défaut, quoique là, elle semblait noyée d'encre. Beaucoup de ses souvenirs comportaient des trous noirs.

-Mes ondes psy, vous dites? Mais...

Elle tentait de se souvenir. Du plus fort qu'elle pouvait. Le scientifique en face d'elle.. il lui avait dit quoi, déjà? Que les ondes n'étaient pas prêtes de se réveiller. Qu'il aurait fallut plus de 100 ans pour que les facultés se réveillent et ne deviennent plus quelque chose de mineur. ..oui, c'était ça. En plus de ça, elle se rappelait de la tête de ce type. Un gars fatigué, cerné jusqu'aux joues... mais on se fiche de ça.

-Doit y'avoir une erreur, c'est peut-être ce machin dans lequel j'étais qui a joué un rôle là-dedans mais ça m'étonnerait que ça vienne de moi, ou alors j'ai dormi pendant un moment.

En même temps... C'était envisageable. Peut-être était-ce tout simplement un rêve. Mais tout ça semblait très étrange.Et puis on était si loin de la Terre que la possibilité qu'elle ait dormi trop longtemps était envisageable. Et dans ce cas, peut-être que la Terre n'était plus habitée. Et ça voudrait dire qu'elle ne reverrait jamais sa Grèce natale. Un peu plus, et un juron lui venait à l'esprit.


Dernière édition par Laury le Mar 7 Mai - 4:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Excella
Membre
- Terran Infesté -
Membre  - Terran Infesté -

Age : 27
Messages : 135
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans mon Léviathan

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Expert
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Mar 23 Avr - 13:20

Excella écouta la jeune femme, se présentait... son nom sonnée un peu étrangement au oreille d'Excella. Mais il était parfaitement terrien, ça c'était sûr. Pour ce qui est de ne pas la connaitre, Excella s'étonnait que celle-ci craignait qu'elle l'a connaissait. Elle avait surement de puissant ennemie. Mais Excella ne s'en inquiété pas outre mesure, sa puissance la mettait à l'abris des représailles de beaucoup de personne... sauf peut-être des Protoss.

Excella jetant un coup d'oeil à une machine, elle remarqua que les ondes cérébrales et le rythme cardiaque de Laury Nikos augmenta nettement quand elle lui parla de ses ondes cérébrales. Excella regarda Laury essayée de niée le problème visiblement, elle était dans une phase de dénis de ses pouvoirs... Excella jugea qu'elle devrais rapidement les lui faire acceptée. Pourtant la dernière phrase de Laury, lui donna peut-être une idée plus précise d'où elle venait et comment elle était arrivée à Koprulu. Elle jeta un coup d'oeil sur le caisson qui contenait Laury... Oui, c'était une date... ce qui veux dire que Laury se trouvée la dedans depuis 270 ans. Excella sourit puis répondit :

"Vous voyez la date sur votre caisson... puis celle de l'horloge... de bord... c'est vrai vous avez dormit longtemps dans l'espace. 270 ans, pour être exacte."

Excella soupira, elle prépara un petit verre qu'elle remplit d'eau et d'un calmant léger, au cas où. La réaction d'une personne dans le dénis avec des pouvoirs psy, pourrait être légèrement violant. Excella ne s’inquiéta par pour elle, mais pour Laury et le vaisseau. Elle reprit au cas ou Laury n'aurais pas bien saisit :

"C'est peut-être la raison de vos nouveaux pouvoirs. Vous savez ce qu'il y avait dans le liquide de votre caisson. Je ne l'ai pas encore analysée. Mais vous êtes bien, tombée... je peux vous aidez à les maîtrisée vous pouvoirs psy."
Revenir en haut Aller en bas

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Mar 23 Avr - 19:09

La jeune femme en face d'elle, Excella, semblait comprendre qu'elle était remplie d'angoisse. Comment c'était possible, ça, elle lisait dans les esprits, ressentait les choses? Quelque chose clochait, par ici, clairement. Comme si, comme si elle n'était pas à sa place, comme si elle était le rouage de trop. En plus de ne rien reconnaître, et de seulement comprendre qu'elle était...ailleurs.

Et puis.. comme pour ne pas la perdre en confusions encore plus...humour à part, Excella lui désigna le caisson dont elle venait de sortir. Oui, bon, ça va, elle se rappelait de son placement là-dedans comme de son premier pipi au lit, bon, ça va quoi. Mais elle tint à lui montrer la date, puis celle d'une "horloge de bord". Une heure et une année complètement... improbable pour la Grecque. Quoi?! Sérieux, là?

270 ans. C'était à peine concevable. Aux dernières nouvelles, c'était les vieille riches qui se faisaient tirer la peau du trou d'balle qui pouvaient se payer le luxe d'une longévité pareille! Elle, elle était pauvre, pas spécialement adorée des autorité avec le projet moisi qu'elles avaient mis en place et surtout bien trop jeune pour ses conneries! Non, on la faisait marcher, c'était ce genre de télé-réalités pourries qu'on donnait en pâture à un public servile, ou alors on testait des trucs psychotropes sur elle, et elle était en plein trip!
Pas possib'.

Pourtant, tout semblait vrai. Et cette Excella qui l'assomait de ces nouvelles semblait sérieuse. Très sérieuse, même. Elle croyait à ce qu'elle était en train de dire. Et elle avait sans doute raison.

Mais quand même, pensa Laury trop fort pour ne pas être entendue, 270 ans... ça fait des années qu'elle aurait dû casser sa pipe... Si c'était vrai, peut-être que les produits pourris en chaîne que lui avaient mis les scientifiques dans la peau avaient finis par faire effet? Peut-être même que c'est pour ça que cette femme lui parlait de "pouvoirs psy"... Tout ça se tenait, mais c'était de la scienc-fiction, pure et dure, bonne à passer sur la chaîne officielle pendant les heures creuses!


"C'est pas possible, tout ça... c'est... c'est une blague, hein? Elle est où la caméra cachée? Allez, c'était marrant mais maintenant on arrête de déconner! "

Le problème, c'est qu'en fait, tout ça semblait bien réel, qu'on était bien ailleurs... et qu'elle était la pièce en trop dans l'engrenage. D'un coté, elle était excitée à l'idée de découvrir ce qui devait être ses descendants sur des générations, et de l'autre tellement, tellement perdue, la boule au ventre, limite la sueur froide.
D'un coté, elle ressentait un vide, l'impression d'avoir déchiré le temps et l'espace, une gêne atroce, mais de l'autre, elle sentait une force, une grande force, quelque chose qui la picotait même... Peut-être cette sensation d'avoir passé les âges enfermé là-dedans et de sortir fraîche quand elle aurait dû être morte et enterrée depuis des décennies?


"Dans ce cas, il suffit de positiver", pensa t-elle pour elle."Ici , personne me connais, de quoi me faire une vie paisible... et peut-être même enfin avoir assez pour du confort superficiel.."


Dernière édition par Laury le Mar 7 Mai - 4:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Excella
Membre
- Terran Infesté -
Membre  - Terran Infesté -

Age : 27
Messages : 135
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans mon Léviathan

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Expert
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Mer 1 Mai - 3:49

Excella soupira, il semblait que Laury essayer de se cachée la vérité. Après tout Excella dans la même situation serait peut-être elle aussi dans le dénie... Si elle était encore humaine. Car aujourd'hui, elle savait que 270 ans dans le futur, elle essayerait encore de servir sa reine. Une idée la fit pâlir, dans 270 ans, sa reine sera-t-elle toujours là ?

Excella chassa de noire pensée qui envahissait son esprit, bien-sûr que Sa Reine serait encore à la tête de l'essaim. L'essaim est immortelle, alors sa Reine aussi. Elle regarde Laury, semblait bien que celle-ci sera pas facile à mettre sur le bon chemin. Elle soupira, des grands moyens allait devoir être mis en place pour la sortir de là. Enfin, il faut agir, un sourire froids, aussi froids que celui de son lieutenant qu'elle avait eu en classe psy à l'académie militaire de la terre. Elle se gêna pas pour vrillée l'esprit de Laury tout en lisant celui-ci. Elle avait suffisamment de pouvoir pour lire l'esprit de Laury sans qu'elle s'en rends compte, mais là n'était pas la question. Car elle devait mettre Laury face à ses pouvoirs et le plus rapidement possible avant qu'elle réduit en bouillit sa tête et le vaisseau. Elle écouta donc ses pensées et lui répondit :

*Pour la vie paisible et le confort, c'est raté. Koprulu se n'est que le repère de brutes dégénérés et de fermier.*

Elle sourit puis regarda Laury. Elle utilisa ses pouvoirs psy, amenait jusqu'à elle une sphère servant à testé les réflexes. Elle lui imprima pas une simple pensée, une légère rotation. Regarda Laury :

"Juste une question, Je vous ais sortie de votre caisson. Mais je ne sais pas encore quoi faire de vous..."

Elle fit tournée la sphère autour d'elles, puis regarda de nouveau Laury, dans d'autre temps, elle aurait bien invitée cette femme à boire un verre avec elle, lui fessant clairement du bringue. Mais dans la situation actuelle, seul ses pouvoirs psy et son histoire l’intéressait. Elle regarda de nouveau Laury détaillant la moindre parcelle de son corps, s’attardant sur sa poitrine puis sur son visage. Excella sourit, finalement l'invité à boire un verre n'est pas exclure. Mais une chose à la fois, elle reprit la parole, mais cette fois en fessant aussi résonnait sa voix dans l'esprit de Laury :

"*Mais déjà une chose importante, si vous ne voulez pas mourir, je vous le dit tout suite. Vous devez savoir contrôlée vos pouvoirs psy.*"
Revenir en haut Aller en bas

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Ven 3 Mai - 7:57

Une sphère des plus...euh, étrange(qu'est ce que ce machin faisait là?) lui passa sous le nez. Le réflexe immédiat de la plus-si-jeune femme fut de tenter de l'attraper. Oui, n'importe qui aurait eu le réflexe simple de se décaler à la vue d'une chose qu'on ne connait pas, mais pas elle, pas Laury. Elle avait hérité d'une certaine curiosité, on ne sait pas trop comment, ou de qui, mais le fait était là.

"*Mais déjà une chose importante, si vous ne voulez pas mourir, je vous le dit tout suite. Vous devez savoir contrôlée vos pouvoirs psy.*"

Hein? Attendez, ça venait d'où, ça? Peu crédule, la demoiselle leva instinctivement la tête, la tourna a droite, puis à gauche. Au final, elle réussit à se dire que les gens 270 ans après elles avaient sans doute presque tous ces capacités, mais après un petit moment d'intense réflexion. Et autant le dire, pour son cerveau, ça avait pas été du gâteau. Elle avait même un mal de crane assez fort, avec l'impression qu'il avait fondu dans sa boîte. Une sensation ma foi pas très agréable.

D'un autre coté, c'était quand même super pratique. Et si comme le disait cette Excella, elle avait des pouvoirs similaires, elle pourrait faire des trucs au moins aussi dingues! Si elle l'avait su...ou peut-être développé plus tôt, elle ne serait peut-être même pas là, et peut-être riche comme elle l'imaginait même pas! Rah, pourquoi c'est jamais aux meilleurs moments qu'on apprends des super nouvelles?!

Tiens, et si, par ailleurs, elle essayait, elle aussi? De nouveau, elle regarda autour d'elle. Bon. Y'avait rien de génial, quelques caillasses, et c'est clair comme de l'eau de roche que c'était beaucoup moins classe. Caillasse, eau de roche... ah! ..Bon, d'accord, cette liaison était bien foireuse, comme son humour habituel. Et dans un sens, ça voulait dire qu'elle redevenait totalement elle-même. Que le voyage ne l'avait pas altérée de ce coté-là. Au moins, il lui resterait bien de quoi rire de la situation...

Allez, on se concentre, sur la pierre, comme... comme les vieux moines de Buddah, ou autre chose, on s'en fout, mais on se concentre! Serrant intérieurement les dents (parce que ça demande du travail, quand même!), elle dirigea toutes ses pensées vers une pierre de taille ridicule. Au début, autant vous le dire, c'était pas fructueux du tout. On peut même affirmer qu'il ne se passait pas grand chose en dehors du corps de Laury. De temps en temps la pierre se décidait à faire un ou deux centimètres de vol, mais c'est tout.
En revanche, le corps de la brunette était remplis de tensions en tout genre. Une sorte d'énergie, quelque chose de piquant ou d'électrisant passait par tous ses muscles. En plus de n'avoir rien fait avec la pierre, ça lui filait un mal de crâne atroce.


Ladite pierre fit un petit bond de plus. Laury se sentait franchement partir, et avec si peu... Non, elle était pas une mauviette, comme ça, non, sûrement pas! Elle serra les poings de colère, ce qui n'eut pour seul effet que de faire péter la pierre en plein vol de...ah, oui, 3 pauvres centimètres. Et l'un des morceaux vint carrément la narguer en ricochant sur sa jambe.

"Salope de pierre de merde!" pensa t-elle trop fort pour ne pas être entendue à des kilomètres de là(de l'exagération? Noooon...).
De colère, elle fit péter une autre pierre, puis une autre, puis une autre...C'était décidé, les pierres allaient en prendre pour leur grade, ces pouffiasses!
"Tiens, toi, j'texplose, et puis toi aussi, et puis toi aussi, et puis toi aussi, tiens, prends ça espèce de merde!"
.. En fait, a voir avec quelle facilité elle y arrivait quand elle était en rogne... Il aurait fallut qu'elle e soit tout le temps comme ça. De toute façon, quand elle n'avait pas un grand sourire sur la face, elle était en colère, à chaque fois, ou presque.

Après le massacre d'innocentes pierres qui n'avaient rien demandé, Laury souffla un bon coup. Ah, ça fait du bien, comme qui dirait. Elle était fatiguée, mais contente, elle avait fait la peau à ces saloperies de caillasses. Bon,au fait, elle lui avait dit quoi, Excella? Un truc du genre "Vous devez savoir contrôler vos pouvoirs,gnagnagna"? ...Ouais, sans doute. Et, bon, le premier test était concluant pour montrer qu'elle avait des pouvoirs. Mais pour le contrôle...Euh...

Au lieu de perdre totalement la face, elle afficha un sourire ravi. Au moins elle sauvait les meubles quand les murs se cassaient tous la gueule, on pouvait pas lui en vouloir pour ça...
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Excella
Membre
- Terran Infesté -
Membre  - Terran Infesté -

Age : 27
Messages : 135
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans mon Léviathan

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Expert
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Sam 4 Mai - 9:18

Excella s'amusait grandement avec cette Laury. Des idées franchement sadique commençais à germer dans son esprit zerg, fait un kidnapping de masse sur une institution Ghost pour capturée les gamins avec des pouvoirs psy... Entraînée tout ça, pour s'en faire une armée... Mais elle sourit, elle n'était pas là pour ça. Elle regarda Laury, celle-ci commençais lentement, mais très lentement à se faire à son nouvelle état, après tout dans le secteur c'était assez classique. Elle avait apprit que le Dominon, ne savait absolument pas où trouvée les enfants qui se révéleront avec des pouvoirs psy. Le DFT avait classé depuis bien longtemps, ces personnes et la majeur partie d'entre-eux fessaient partie des familles des consuls. Le système était tout simple, avec le contrôle du DFT sur le génome humain, fessait que les pouvoirs psy étaient et restera au mains de la classe dirigeante. Les Terrans est un exemple de ce que le LPU a expurgé pour gardait le contrôle, entre les mains des consuls. Excella est aussi le parfait exemple de ces enfants douée de pouvoirs psy. Une demi-déesse feignasse arrogante qui vit sa vie sur le dos des autres. Pourtant son côté zerg a changée cela, elle sait beaucoup mieux faire des efforts pour aidé une cause commune.

Excella regarda la pierre se levait de quelques centimètre. Elle sourit, tellement de puissance, mais si peu de contrôle. Excella réfléchit, enfin ça deviendra plus facile avec le temps. Mais soudain, Laury perdit le contrôle, Excella s'écarta un peu, décidément cette femme s'emportait vite. Tellement vite, qu'Excella était déjà fatiguée de la voire avec si peu de contrôle réduire en bouillit de caillasse, les galets qui traîner dans le coin. Elle soupira, pourtant cette décharge de pouvoir psy, fit brillait ses yeux d'une lueur inquiétante, l'obscurité dans son regards se fit plus... plus... sombre... non le noire reste noire. Elle était comment dire, la lumière que ses yeux émettaient était comme une lumière mais inverse contraire. Il y avait l'anti-matière, il y avais aussi l'anti-photon. Et ces yeux émettaient quelques chose comme ça, mais cette fois plus vivante, les ondes psy de Laury excité Excella. Mais elle n'avait pas encore envie de l'affronté, non, autre chose l'intéressait autant en Laury. Elle la regarda puis lui sourit :

"Le contrôle ce n'est pas encore ça. Mais êtes-vous vraiment convaincue que vous avez des pouvoirs psy ?"

Excella sourit puis regardant le tas de caillasses, crée par Laury, elle se concentra lentement, inspirant, expirant, puis à l'aide de ses nanties, elle souleva le tas de sable de roche, pour lentement le compressée, lentement l’agglomérait... La chaleur grimpa légèrement dans la pièce, Excella protégea elle et Laury de celle-ci. Puis comprima le tout, violemment, une vive leur les éblouirent quelques instants puis Excella amenant un diamant tout chaud entre ses mains. Elle sourit à Laury :

"Voici ce que le contrôle, m’apporte... Mais revenons à toi, que veux-tu faire maintenant, tu est sans un sou, au chômage, sans toit et sans vaisseau..."


Dernière édition par Excella le Mar 7 Mai - 5:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Mar 7 Mai - 4:36

"Convaincue? Bien sûr que je le suis!" s'exclama t-elle d'une traite.

De toute façon... Ou bien Excella avait fait péter les pierres pour elle? ..Non, elle se rappelait bien d'une force spéciale qui l'avait parcouru, de quelque chose, d'un sentiment de puissance qui sommeillait, quelque chose d'indescriptible, mais qui lui avait filé une force et une rage qu'elle ne s'imaginait pas. Pour la rage, surtout, elle n'avait pas le type à s'emporter aussi facilement. Le temps passant, et en s'entraînant (c'était comme l'agilité. Qu'elle devrait peut-être reprendre au plus vite, d'ailleurs!), elle comprendrait. Et développerait tout ça, en faisant un avantage de plus dans son sac face à ses ennemis. Si elle avait le temps. Enfin, elle pensait l'avoir, largement, avec son sommeil de 270 ans, elle en avait un bon tas à rattraper, et à apprécier. Un avenir radieux était peut-être à portée de main. Peut-être qu'il y avait finalement un Dieu qui lui donnait les clés en main pour la vie de château.

Cependant, Excella avait mit le doigt sur un point important de l'avenir de la brunette. C'est vrai, ça, qu'est ce qu'elle allait faire de sa vie maintenant? Elle était libre, oui, mais elle était paumée, et ça n'aidait pas pour se faire une vie. Elle avait des nouveaux pouvoirs cool, mais Excella avait raison, des pouvoirs, ça demande du contrôle... Ou bien elle pouvait aussi les mettre au placard. Ou se remettre au placard, rentrer dans sa caisse et qu'on lui casse plus les pieds, aussi, mais là, pas en stase, sans rien... ça le faisait forcément moins.


"Je sais pas trop...Je pourrais peut-être faire de ma vieillesse technique un atout, qui sait. Je pourrais être une sorte de banque d'infos sur la Terre... Ou bien je pourrais aussi plus simplement vivre de ce que le jour me proposera, et accessoirement de mercenariat..Bonne question. Je sais pas, vraiment, j'en ai aucune idée et puis...Faudrait déjà que je sache ou se trouve la civilisation la plus proche, parce que là..."

Bon, elle avait encore fait un discours. Mais l'important était dit, elle voulait aller dans une ville, ou un truc Terran y ressemblant. Y faire quelconque travail, et avoir ce toit qu'elle n'avait pas, de même que le boulot. Mais faut pas rêver non plus, un métier décent, hein, chanter à la limite ça serait pas si mal, et puis dans sa langue natale explosée par l'Anglais depuis longtemps, ça devrait le faire sans problèmes, et puis ça ferait exotique. Les gens adorent les choses exotiques, sinon, y'aurait pas eu un courant de peinture centré sur les îles.

Bref, elle ferait pas le tapin, quoi, y'a des limites. Après, c'est vrai qu'on peut s'ouvrir a d'avantage d'opportunités, comme servir dans un bar, faire la bouffe, tout ça... faut pas reculer devant ce que certains avant appelaient les petits métiers, alors que c'est juste des métiers. De toute façon, on lui avait bien dit des tas de fois, il faut faire des sacrifices énormes pour être riches comme Crésus. Le mieux, ça serait quand même d'en avoir qu'un ou deux à faire, mais pas plus. Mais le trottoir, peut-être pas quand même. Le monde Terran était jeune, sans doute. Y'avait peut-être encore de la demande de main d'oeuvre, pas le besoin d'avoir six diplômes pour travailler sur des machines, juste quelques instructions. Et allez savoir pourquoi, mais depuis qu'on lui avait foutu son oeil (et surtout depuis qu'elle avait accepté), elle était attirée par la mécanique. Les machines, ça, ça serait un super boulot. Elle cracherait pas d'ssus.

Ou au pire, elle joindrais un groupe de gars qui veulent se faire du fric en tuant ou pillant comme ça, sans raisons. Dans le fond, elle préférerait avoir un idéal. Elle avait des idéaux, en bonne humaine Mais les idéaux, on les réalise quand on a un peut de confort. Elle n'en avait pas, ou pas encore, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Excella
Membre
- Terran Infesté -
Membre  - Terran Infesté -

Age : 27
Messages : 135
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Dans mon Léviathan

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Expert
Niveau de RP :
8/10  (8/10)
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Mar 7 Mai - 8:00

Excella sourit, une banque d'info sur la terre... c'est vrai que certain historien payerais chère pour les informations qu'elle aurait. Mais pour ce qui était du mercenariat, c'est vrai qu'une mercenaire Ghost est toujours recherchait. Mais Laury correspondrais au profil ? Avec son oeil cybernétique, peut-être bien. Mais le dernier souhait de Laury, sera beaucoup plus facile à réalisé. Excella se dirigea vers le poste de pilotage, puis ouvrant le sac qui permet d'y accédée, réponds à Laury :

"Soit, je peux facilement de déposée Umoja, l'un des trois planètes à avoir été colonisée par les ancêtres des terrans, quand les vaisseaux prisons les ont déposée dans le secteur... Oui, Umoja, c'est très bien."

Elle s'engouffra dans le sas, puis invita Laury à venir s’asseoir dans le siège du co-pilote. Puis elle tapa les coordonnées d'Umoja. Et modifia quelque réglage dans la balise d’identification de son vaisseau. Une fois, que l'ordinateur de vol eu fini de calculer le bond PRL vers Umoja. Excella eu fini ses modifications, le médivac passerais pour un des nombreux vaisseau des Spartiates. Et ces mercenaires qui travaillent pour Raynor ont une bonne réputation chez le Combinat Umoja. Elle avait aussi inscrit qu'après une altercation avec des Protoss, son vaisseau fut obligé de faire un détour par Umoja pour le ravitaillement. Excella finit de peaufinée sa couverture, puis activa le saut.

Excella rigola, le bond, lui fessait toujours ça, certain vomissait, d'autre avait des sifflements ou des étourdissements... Elle elle rigolait, c'était comme ça et sa nouvelle nature n'avait pas changé ça. Elle regarda autour d'elle, toujours autant de monde au abord d'Umoja. Elle s'inséra dans un couloir de circulation, avançant lentement, jusqu'au moment ou un contrôleur aérien, l'appela sur sa radio. Elle donna son identification, la raison de sa visite sur Umoja puis il lui assigna un aéroport. Elle s'y dirigea lentement, puis se laissa scannée par un croiseur à l’arrivée dans l'aéroport. Puis on leur attribua un emplacement. Excella attendit que la patrouille d'inspection arrive, là un officier et deux douaniers, lui fit signée des papiers puis quand il demanda la carte d’identification de Laury, Excella intervient :

"Attendez messieurs... Elle ne l'as pas sûr elle, les Protoss l'on blessée, dans son Goliath... vous savez ce que sait. Alors bon, je dois la ramenais au QG, mais bon avec ma resserve de carburant... impossible. Mais tout ça pour dire que sa carte à été détruire avec son Goliath."

L'officier regarda Excella, il ne pouvait voire qu'elle avait des yeux noires comme l’ébène, l’influence psy d'Excella, agissait sur son cerveau... Et ceux de ces hommes. Pour les caméras, c'était les nanties d'Excella qui piratée leur image, crée une certaine modification de l'image. L'équipe d’inspection fini par les laissaient et leur souhaita bon séjour sur Umoja. Excella sourit à Laury et fini par lui dire :

"Que dirais-tu de boire un verre ? Je t'invite ?"
Revenir en haut Aller en bas

Laury
Membre
- Terrienne -
Membre  - Terrienne -

Age : 23
Messages : 44
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Lockius
MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Jeu 9 Mai - 17:59

Laury suivit Excella et prit place. Elle régla quelques trucs, que Laury ne comprit absolument pas. Et puis il y eu comme un "bond" de la part du vaisseau.

Et là, c'est le drame. Elle ressentit comme une sensation de succion sur tout le corps, comme si elle était happée par le vide, et à coté d'elle? Excella était morte de rire. Est-ce qu'elle était en train de se foutre de sa gueule parce qu'elle avait eut un sursaut? Ou autre chose? Ou alors elle avait un truc sur la tronche?!

Pas le temps de savoir, elles étaient déjà arrivées, et Laury ne pigeait rien de rien. Les gars faisaient comme s'ils la connaissaient, alors que bon, elle connaissait personne. Les choses semblaient tourner au vinaigre quand ils demandèrent une carte, mais Excella semblait avoir pensé à tout. Et semblait avoir prévenu ses camarades sans la parole? Bon, ok, ces trucs de pouvoirs psy, c'était pas vraiment des conneries, alors, là c'était juste une preuve parfaite.

Et puis, avant même qu'elle comprenne quelque chose... Excella l'invita à aller boire un verre.


"Aller boire? Pourquoi pas, je suis toujours partante, mais attention, pas de coups fourrés pour me larguer là avec tous ces types! ...Z'ont pas l'air super commodes, les pauvres..."

Elle rit mais, à vrai dire, se retrouver entourée de militaires, c'était pas son truc. Bien sûr, Excella aussi, c'en était une, mais c'était une femme, rien à craindre, si? ..Oh, et puis, de toyte façon, Laury... Elle avait l'habitude de l'alcool, c'est pas comme si elle buvait pour tenir le coup quand il faisait froid...

Et puis, l'invitation à boire, ça serait toujours bien pour se faire une idée du coin, des moeurs... des punitions qu'on fait aux gens qui voleraient malencontreusement du matériel...
Revenir en haut Aller en bas
http://turnaboutidentity.forumactif.org/login

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un caisson, une trentenaire, le passé.
Aujourd'hui à 12:56

Revenir en haut Aller en bas

Un caisson, une trentenaire, le passé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarCraft RPG :: Secteur Koprulu :: Mondes Terran :: Braxis Alpha-
-- Partenaires --

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit