AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier



La guerre arrive, avec toute sa gloire... et toutes ses horreurs.



Avant poste sur une planète dense de végétaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Fenix
Membre
- Praetor -
Membre  - Praetor -

Age : 24
Messages : 88
Date d'inscription : 08/02/2013

Infos supplémentaires
Race préféré: Zerg
Niveau dans StarCraft: Intermédiaire Avancé
Niveau de RP :
10/10  (10/10)
MessageSujet: Avant poste sur une planète dense de végétaux
Dim 5 Jan - 17:17

Sur une base terran avec quelques bâtiments de défense tel un bunker, une tour de détection et un groupe de marine dont, un colonel en habit de marine qui fonce droit vers le sergent des lieux, lui aussi en marine.

(Colonel)
—Sergent! La tour de détection observe un mouvement à sa portée maximale. On observe une dizaine d’êtres en mouvement. Devrions-nous ordonner un scan pour s’assurer du danger et pouvoir préparer les troupes à la défense?

(Sergent)
—Désolé colonel, le centre orbital n’a juste assez d’énergie pour lancer une mule. Et je préfère avoir un peu plus de minerais que le gaspiller sur quelque chose en mouvement. Et si c’était que des bestioles de la forêt? Envoyez un marine explorer à la place.

(Colonel)
—Très bien, sergent. J’enverrai Joka, il fait toujours des blagues inutiles et fait toujours son travail à moitié, une petite balade en forêt lui fera retrouver son bon sens.

-------------

(Colonel)
—Joka! Vient ici! Joka! Allez pointe ton cul!

(Joka)
—Vous me demandez colonel? Ou vous demandez mon cul?

(Colonel)
—Vous allez prendre une marche d’une vingtaine de kilomètres monsieur.

(Joka)
—Vous plaisantez? On est ici pour défendre la base, pas pour aller se balader!

(Colonel)
—C’est un ordre du sergent. La tour de détection à détecté une dizaine d’êtres vivants à environ 10 km d’ici. Et vous allez y aller et reporter toute information utile. Je serai à votre écoute et j’observerai vos faits et gestes via les caméras incluses dans chacune des armures de marine.

(Joka)
—Et pourquoi est-ce que vous n’utilisez pas la base orbitale pour un…

(Colonel)
—…scan, car on utilise l’énergie pour des mules. Une mule rapporte plus de ressource que ce que coute cinq marines, alors vous y allez, et si vous ne revenez pas, ca changera pas grand-chose.

(Joka)
—Enculé… alors, où voulez-vous que j’aille?

(Colonel)
-Regardez dans votre casque, votre destination est pointée. Vous n’avez qu’à suivre les chemins indiqués et vous atteindrez l’endroit où nous avons traqué du mouvement.

(Joka)
— Puff…

Joka ferme alors son casque et se met à courir. À peine sortie de la base, la terre devient plus boueuse et les racines sont partout. Il regarde a gauche, à droite, rien. Il arrive a une marre verdâtre pleine de feuilles, d’algues et de mucus en ébullition.

(Joka)
—Colonel, ma trajectoire indict te passer à travers la marre, mais c’est n’importe quoi!

(Colonel)
—La marre affiche une profondeur d’un mètre et demi, votre armure est étanche si jamais vous ne vous en souvenez plus. Continuez. Il vous reste encore 7km.

Joka traversa la marre tranquillement, regardant toujours autour. Les arbres immenses créent de l’ombre et le feuillage environnant empêche de voir plus loin qu’une quarantaine de mètres. Il continu alors à courir… pendant une dizaine de minutes jusqu’à destination.

(Colonel)
—Ok Joka, restez où vous êtes. Regardez autour de vous, que voyez-vous?

(Joka)
—Ummm… beaucoup d’arbres, beaucoup de feuille… un petit feu de camp ca vous dit?

(Colonel)
—Et que je vienne vous tirer une balle, ca vous dit?

(Joka)
—Alors… tient, au sol il y a des traces. Ca ressemble à… non, ca se peut pas…

(Colonel)
—Oui Joka… selon ce que je vois, et ce que affiche les résultats d’une recherche automatique du type des traces… il s’agirait ici, de Protoss.

(Joka)
—Des Protoss ont marché où je suis il y a à peine moins d’une trentaine de minutes! Vous avez ce que vous voulez, maintenant, je peux revenir?

(Colonel)
—Oui c’est bon… ça confirme me crainte, je vais avertir le sergent, je reviens deux minutes.

Joka prend alors la route du retour, mais avant il se retourne une dernière fois… et constate un brouillage…il se met à courir et même… dans une peur soudaine, utilise un stimulant. Tandis que le colonel rapporte la nouvelle au sergent, les craintes d’une attaque grandissent.

(Joka)
—Colonel! Colonel… Colonel?! Je pense avoir vu quelque chose bouger… merde… je viens de chier dans ma…

(Colonel)
—Je suis revenu. Vous disiez?

(Joka)
—Je suis essoufflé. Je viens de prendre un stimulant, je suis qu’à 2km de vous, j’arrive d’une minute à l’autre… Oh… j’entends des pas me suivre… mes détecteurs indiquent rien… mais l’amplificateur sonore oui! Colonel… je me sens suivis.

(Colonel)
—Reste calme Joka, tu en fais trop. Arrête tes blagues.

(Joka)
—Je blague pas! Ahhhhhh! C’est quoi ce truc!!! Ahhh!!

(Colonel)
—J’ai perdu la connexion avec vous Joka. Arrêtez de faire le con… Joka? …Répondez!

(Colonel)
—Merde… un autre enculé de perdu. Sauf que là, c’est proche, et on ne sait pas c’est quoi!!

(Colonel)
—Sergent, on vient de perdre Joka. Selon les dernières images, il y avait un brouillage qui le suivait. Ça nous prend une tourelle à missile pour la détection physique.

(Sergent)
—Très bien. J’ordonne à un SCV d’aller tout de suite construire une tourelle à missile, c’est jamais perdu. De plus, on va aller explorer comme il faut, retrouver l’imbécile de Joka. Préparez les troupes.

(Colonel)
—Ici le colonel de la base 4, nous aimerions avoir du renfort, nous sommes en danger.

Quelques heures plus tard, des troupes de force provenant de la base 1 sont venu rejoindre la base 4. Suite à leur arrivé, le raid peut commencer. Ils s’avancèrent alors dans les bois et retrouvèrent Joka, littéralement coupé en deux, l’amure encore tiède. Ce n’est qu’après une marche attentive d’environ deux heures que le groupe arrive dans une zone plus étendu, ouverte que la normal. Quelques-uns des hommes pensèrent voir quelque chose déformer la réalité, comme se fameux brouillage dont parlait Joka. Puis les hommes pointa alors un grand bâtiment Protoss…immense… Le colonel ordonna un scan et le sergent accepta cette fois de sacrifier le coût d’une mule, considérant que la valeur du groupe sur place est beaucoup plus élevée qu’un simple paquet de minerais.

(SCV)
—Travail terminé, la tourelle est opérationnelle.

La tourelle se retourna alors dans un déclique rapide et lança deux volées de missile sur une cible dans le ciel. La chose retomba au sol en mille morceaux dorés… un observeur Protoss.





HS.
C'était purement un goût soudain d'écrire une bribe d'histoire. J'ai aucune idée de s'il y a toujours plusieurs personnes qui viennent lire les rps. Ca m'est égale. Je viens rarement... Mais j'ai toujours, parfois, le goût de rp Razz
Revenir en haut Aller en bas

Avant poste sur une planète dense de végétaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
StarCraft RPG :: Hors Jeu :: Cantine :: Fan-fictions-
-- Partenaires --

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit